Comment réagir face aux fous de la route ?

0
569

Un virage non annoncé, une main trop leste sur le klaxon ou encore une queue de poisson : l’incivilité au volant est partout et peut même parfois prendre des proportions impensables ! Voici donc quelques astuces testées et approuvées pour calmer les conducteurs adeptes de l’impolitesse !

Les situations les plus courantes d’incivilité au volant

Faire décoller la voiture de derrière

On vit tous, au moins une fois par semaine, ce type d’incivilité au volant ! Si se faire coller sur la route par le conducteur de derrière peut être « juste » énervant, ce comportement peut aussi être très stressant pour d’autres et les pousser à devenir eux-mêmes des dangers de la route.

Quand je me fais coller en voiture, je me dis toujours que ces conducteurs trop pressés s’installeraient sur ma banquette arrière pour aller plus vite s’ils le pouvaient. C’est en tout cas ce qu’il risque d’arriver si je freine promptement : le conducteur n’aura alors pas le temps de réagir et c’est le choc !

  • L’ignorance est le plus grand des mépris

Même si c’est lui qui est en tord, mieux vaut éviter un accident qui pourrait bien vous envoyer à l’hôpital! Le meilleur conseil pour contrer cette incivilité au volant : ignorer le conducteur de derrière. Si cela est trop difficile, n’hésitez pas à passer votre rétroviseur central en mode « nuit » afin de ne plus avoir la voiture dans votre champ de vision. Cette astuce me permet de me concentrer sur la route et d’oublier l’énergumène de derrière, s’il n’est pas content, il finira bien par doubler !

Si vous êtes dans une situation où il est impossible pour le conducteur de derrière de vous doubler, autre astuce : déclenchez les warnings ! C’est une astuce que m’a donné ma tante, souvent sur les routes à cause de son métier, et ça marche du tonnerre ! La voiture de derrière décélère rapidement car elle pense que l’on va freiner pour raisons mécaniques… ou alors elle se réveille et se rend compte qu’elle est trop près.

  • Mieux vaut prévenir que guérir

Las de devoir en arriver à des stratagèmes pour contrer l’incivilité au volant ? Optez pour le sticker, non pas pour décorer sa voiture, mais bien pour éviter les voitures-tampon et surtout du non respect des distances de sécurité !

Ainsi, un petit sticker placé à l’arrière de votre véhicule délivrant un message clair, mais teinté d’humour, amènera le conducteur de derrière à réfléchir : « Si vous lisez ça, c’est que vous êtes trop prêt ! ».

  • Ce que le conducteur risque

Le non respect des distances de sécurité entraîne un retrait de trois points sur le permis ainsi qu’une amende de 135 euros. De quoi réfléchir à deux fois avant de faire la voiture-aimant avec le véhicule de devant !

La bonne attitude face à une tortue au volant

Déjà que les limitations de vitesses ont été abaissées sur nombre d’autoroutes et qu’elles le seront peut-être aussi sur les routes nationales, on ne va pas en plus rouler à 20km/h sur le reste des routes ! Si les chauffards trop pressés sont nombreux, les promeneurs du dimanche (ou tout autre jour de la semaine d’ailleurs) sont également bien représentés sur nos routes !

En effet, le code de la route sanctionne les conducteurs qui roulent trop lentement car ils sont tout aussi dangereux que les conducteurs pressés et gênent la circulation des autres véhicules. Bien sûr, cette conduite est moins courante que l’excès de vitesse mais pas moins énervante ! En revanche, pas sûr que la fréquence ni même le montant de l’amende – une vingtaine d’euros – dissuade les conducteurs au ralenti.

Le bon comportement à adopter face à une tortue ? Souffler et se calmer dans un premier temps. Il ne sert à rien de vociférer ou de klaxonner car le véhicule de devant pourrait choisir de ralentir davantage. On vous l’a dit, il a le temps !

Prenez donc votre mal en patience et ne faites pas l’erreur de devenir une voiture-tampon, le conducteur de devant a peut-être lu cette article et adoptera l’une des formidables astuces listées plus haut! Doublez-le à la première occasion mais n’oubliez jamais de vérifier vos rétroviseurs ainsi que la nature de la ligne blanche afin de ne pas vous rendre vous-même coupable d’une infraction ou pire, d’un accident !

Que faire en cas de refus de priorité ?

La priorité à droite : un vieux concept du code de la route qui n’arrive pourtant pas à entrer dans la tête de tous les automobilistes. Sans compter les « Stop » et les « Cédez le passage » : les deux panneaux les plus clairs du monde. Pourtant l’incivilité au volant perdure notamment par le refus de priorité, qui se solde bien souvent par un accident.

  • Même si vous avez la priorité : prudence !

Il est conseillé de toujours rester vigilant sur les routes prioritaires, et davantage encore aux intersections, même si c’est vous qui avez la priorité ! Combien de fois m’arrive t-il de devoir céder la priorité à un automobiliste qui ne l’a pas… mais je préfère encore m’arrêter que me faire couper en deux par celui qui vient de gauche !

  • Une incivilité au volant qui coûte cher

Le conducteur coupable d’un refus de priorité encourt 135 euros d’amende, un retrait de 4 points sur le permis et selon les situations, un retrait de permis de conduire pendant 3 ans. Même l’intervention de Maître Iosca, avocat spécialiste du code de la route, ne pourra sûrement rien faire pour ce manquement au code de la route !

Savoir partager la route avec les cyclistes

Qu’il doit être agréable de pédaler en Provence sur une route goudronnée en plein cœur de la garrigue… surtout si le peloton décide de discuter tout en roulant en plein milieu de la route !

J’avoue, je n’apprécie pas vraiment les cyclistes sur la route qui ne respectent pas le code et qui sont souvent dangereux, cependant la meilleure des solutions est toujours de rester calme et de prendre son mal en patience. Coller les cyclistes, les klaxonner ou les frôler en les doublant vous mettrait vous-même dans la position de coupable d’une incivilité au volant, d’autant plus que le cycliste est en position de faiblesse face à une voiture.

Il vaut mieux essayer de leur faire comprendre qu’ils sont en infraction en ralentissant derrière eux. Après tout, ils ne nous ont peut-être pas entendu arriver car les cyclistes ont le droit de rouler à plusieurs de front sur la route lorsqu’ils n’entravent pas la circulation.

S’ils persistent, doublez-les prudemment en veillant bien à laisser 1 mètre d’écart entre le cycliste le plus proche et vous, si vous êtes en ville, 1,5 mètres si vous êtes hors agglomération.

  • Ce que dit le code de la route

Sachez qu’un cycliste positionné en plein milieu de la route alors que des voitures souhaitent le doubler est interdit par le code de la route. Il prévoit que les cyclistes se rangent obligatoirement en file, sur le côté droit de la route, lorsqu’un véhicule souhaite doubler. Pour ce comportement dangereux, les cyclistes encourent une amende de deuxième catégorie pouvant aller de 22 à 150 euros.

Les incivilités au volant les plus effrayantes

Echapper à une poursuite en voiture

Nombreuses sont les personnes sur les forums avouant prendre leur véhicule lorsqu’ils s’ennuient pour suivre des conducteurs au hasard, mais il y en a d’autres qui le font aussi sur un coup de nerf !

La semaine dernière, c’est carrément un gros colosse qui a suivi jusque dans la boulangerie une personne âgée qui avait fait une faute d’inattention. Malgré les excuses du vieux monsieur, le colosse est retourné dans sa voiture, bien décidé à attendre que la personne âgée remonte en voiture après avoir acheté son pain pour la suivre de nouveau… si les gens se voyaient !

Ce comportement, aussi inquiétant que grave, met réellement le conducteur en danger puisqu’il peut être contraint de prendre des risques pour échapper au poursuivant.

Pour contrer cette incivilité, la première des choses est encore une fois de garder son calme et de réfléchir. Ne prenez pas de petites routes peu fréquentées où le conducteur pourrait vous bloquer. Restez sur de grands axes qui brassent des piétons et des automobilistes afin qu’ils soient des « garde-fous » pour le conducteur de derrière. Il ne tentera sûrement rien tant que vous n’êtes pas isolé.

Ne rentrez pas chez vous non plus, cela lui donnerait l’occasion de venir directement à votre domicile la prochaine fois !

  • Courageux, mais pas téméraire !

L’idéal dans cette situation est d’aller tout droit au poste de police ou de gendarmerie le plus proche. Dans 99% des cas, une fois que vous vous approcherez du parking, le conducteur s’empressera de déguerpir à la vue des forces de l’ordre. N’hésitez pas à déposer une main courante ou une plainte, surtout si ce n’est pas la première fois que vous êtes victime d’une telle incivilité au volant ou que vous connaissez le suiveur !

S’il n’existe pas de sanction précisément adaptée à ce cas, le motif de « mise en danger de la vie d’autrui » correspond bien à la situation. La personne incriminée est alors passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende.

Comment se comporter en cas de provocation ?

Sur la route, on croise aussi les fans de films d’action qui pensent que l’incivilité au volant est un mode de vie et la bagarre en voiture, une philosophie. Ils n’hésitent pas à provoquer les autres conducteurs et à les inciter à faire « la course » sur l’autoroute, en les empêchant de doubler par exemple.

Dîtes-vous que, si ces personnes ont aussi peu de considération pour elles-mêmes, au vu de leur propre mise en danger, elles en ont encore moins pour les autres conducteurs. Ne rentrez surtout pas dans ce jeu qui ne ferait qu’accroitre leur folie. Restez calme et continuez de conduire normalement.

Si la personne entrave fortement votre conduite, ralentissez et arrêtez-vous sur le bas côté, mais seulement si vous voyez que le conducteur ne cherche pas la bagarre. En effet, si vous sentez que le conducteur cherche un contact physique, ne vous arrêtez surtout pas afin d’éviter le pire. Continuez donc de rouler et arrêter-vous au poste de gendarmerie autoroutière le plus proche et faites leur part de votre mauvais aventure qui peut être sanctionnée pour mise en danger de la vie d’autrui.

En général, ces conducteurs désirent surtout un concurrent pour pousser leur engin. S’ils voient que vous n’êtes pas adeptes de cette pratique, ils chercheront un autre conducteur susceptible de les suivre dans leur jeu.

La parole est à vous !

Et vous, quelles sont vos armes pour lutter contre les incivilités au volant et éviter les bagarres en voiture ? Comment réagissez-vous dans de telles situations ? Partagez avec nous vos astuces afin de peut-être mettre fin à de telles pratiques sur la route !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici