Circulation des trottinettes électriques : Quelle réglementation en France?

Le scooter électrique est considéré comme un moyen de transport au même titre que les motos. Par conséquent, la législation prend des mesures strictes pour réglementer adéquatement les déplacements des utilisateurs qui se déplacent avec des scooters électriques. Afin d’éviter de commettre un délit, il convient de prendre connaissance des dispositions de la loi à ce sujet.

Un aperçu des règles générales pour conduire un scooter électrique.

Pour commencer, il est important d’aborder la question de l’établissement d’une réglementation concernant la circulation des scooters électriques. En effet, ces Appareils de Mobilité Personnels (ADP) circulent de plus en plus en ville. Cependant, son utilisation n’étant pas légalement réglementée, plusieurs problèmes se posent. Ceux-ci incluent, entre autres :

  • la conduite dangereuse constatée par de nombreux usagers,
  • le trafic continu de ces engins,
  • le non-respect des codes de la sécurité routière par les propriétaires de trottinettes électriques.

Toutes ces raisons ont amené le gouvernement à prendre des mesures correctives. Ainsi, la nouvelle réglementation sur les trottinettes électriques en vigueur depuis juillet 2020, vise à faciliter leur circulation légale, dans le but de garantir la sécurité des autres usagers de la route, mais aussi celle de ces usagers. Par conséquent, ces derniers doivent suivre strictement les règles établies à cet égard. Pour avoir cet EDP, vous devez avoir au moins 12 ans, un âge considéré comme raisonnable pour démontrer une conduite prudente. Il n’est pas possible de transporter d’autres personnes avec votre trottinette électrique. Comme son nom l’indique, il est destiné à un usage exclusivement personnel. De même, l’utilisation d’appareils émettant des sons tels que des écouteurs ou des casques est interdite. Cela vous évite toute distraction qui pourrait entraîner des accidents.

Voies de circulation et trottinettes

Si vous possédez une trottinette électrique comme celle que vous pouvez trouver chez E-Watts, sachez que la circulation sur les trottoirs n’est plus autorisée. Cela n’est possible que si le maire de votre commune l’autorise expressément. Dans ce cas, vous pouvez rouler à une vitesse maximale de 6 km/h. Dans le cas contraire, vous êtes tenu d’éteindre le moteur de votre engin pour rouler sur le trottoir. Lorsque vous l’utilisez dans des zones urbanisées, vous devez assurer la circulation sur les routes ou les pistes cyclables. Cependant, votre vitesse de conduite ne doit pas dépasser 25 km/h. Comme il n’y a pas de pistes cyclables, vous pouvez emprunter les routes normales. Vous devez vous assurer que votre vitesse de conduite reste inférieure à 50 km/h. Enfin, en dehors des zones urbanisées, vous ne pouvez circuler que sur les voies vertes ou les pistes cyclables. Il est interdit de circuler sur les routes avec un scooter électrique. Quant au stationnement, il peut se faire sur le trottoir tant qu’il ne gêne pas le passage des piétons. De plus, pour circuler librement sur ces routes, il est nécessaire d’avoir une assurance responsabilité civile. De cette façon, en cas d’accident, l’attention des éventuelles victimes sera immédiate. Selon la compagnie d’assurance choisie, certaines formules couvrent également le vol de votre trottinette électrique.

Equipement obligatoire sur une trottinette électrique.

Voyager avec un EDP motorisé implique le respect des codes de la sécurité routière. Pour cela, l’utilisation d’un casque reste nécessaire, bien qu’il ne soit pas obligatoire. C’est un accessoire dont la fonction est de protéger votre tête contre d’éventuels coups graves. Des mesures sont nécessaires pour favoriser leur visibilité la nuit ou par temps clair. Vous devez apporter un gilet de sécurité, un brassard ou tout autre type de vêtement fluorescent ou rétroréfléchissant. Votre scooter électrique doit avoir des phares à l’avant (couleur blanche), à ​​l’arrière (couleur rouge), des réflecteurs et un buzzer. Avant de prendre la route, vous devez vous assurer que vos freins sont en bon état.

Récapitulatif des sanctions pour non-respect de la réglementation.

Le transport de personnes avec cet EDP et l’utilisation d’écouteurs est passible d’une amende d’environ 35 euros. De même, le non-respect des vitesses de circulation imposées entraînera une amende de 5e classe de 1 500 euros. Si vous ne respectez pas les règles de stationnement, vous serez passible d’une amende de 135 euros. De même, le non-respect des règles de sécurité peut entraîner une amende. Cela coûte en moyenne 35 euros. Vous devez non seulement connaître les règles de conduite et de circulation, mais vous assurer de les suivre attentivement. Cela vous permet d’éviter tout risque d’accident et de dépenses inutiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.